•  
    LE VOYAGE DU LUTIN

    Il a descendu le Rhône
    Sur le tronc d'un sapin
    Il a longé la Garonne
    Sur le dos d'un petit lapin
    Il n'a pas pu franchir la Seine
    Sur le dos d'une baleine
    Il a remonté la Loire
    Sur les ailes du canard
    Et pour finir l'histoire
    Car il se fait tard
    Il s'est arrêté quelque-part
    Au bord du Rhin
    Quelque part sur un chemin.

    FAUVETTE. 4 février 2005


    1 commentaire
  •  

    AMOUR JOUR DE VELOURS


    De ma main s'envole une fleur
    Voilà que j'ai égaré un coeur
    Un coeur rempli de bonheur
    Avec qui je partageais mes heures
    Des larmes coulent sur mon visage
    Et je galope avec toi dans ces beaux paysages
    J'aimerais que tu entendes ce message

    Un grande amitié s'est installée
    Je veux sortir de ma cabane pour voler
    Voler jusqu'à toi
    Revivre des moments de joie
    T'offrir ce poème là
    J'ai tant mis d'amour
    Pour tous nos jours velours


    Maintenant je te dis aurevoir
    J'espère que tu vas le recevoir
    Plus vite que possible car il est en porcelaine
    Je t'aime Fauvette je t'aime
    Tu es ma double ponette pour toujours
    Ma vie et chaque jour
    Que je passe avec amour

    Je t'aime Fauvette je te fais plein de bisous
    N'aies pas peur par ici il n'y a pas de loup
    D'ailleurs je suis là
    Toujours près de toi
    Je ne te laisserai jamais tomber
    Tomber de mon coeur en porcelaine et en palmier


    Plein de bisous sont pour toi
    Voilà ça se finit comme ça
    Le poème de toi à moi
    Jusqu'à mon dernier soupir
    Pour toi en marraine je continuerais d'écrire
    D'écrire jusqu'à ma mort
    Jusqu'à la dernière des deux pépites d'or


    de Fauvette pour FAUVETTE. 31 mars 2005


    votre commentaire
  •  

    LA FETE DES CHATONS


    Allons dans la cuisine
    Gil Def est au marché
    Allons dans la cuisine
    Pour s'amuser et manger

    Allons faire la fête!
    Et faire qu'à notre tête
    A nous deux la cuisine
    Pots de confitures
    Des framboises mûres
    Les boites de sardines

    Renversons la bassine
    Qui est sur l'évier
    A nous deux les compotiers
    Léchons la pâte d'amandes
    Léchons-nous les babines

    Soudain voilà le chien
    FILONS
    PARTONS!!!


    Fauvette 14 décembre 200


    votre commentaire
  •  

    JE ME SOUVIENS


    Si tu savais
    Je me souviens
    Le jour où je t'ai tendu la main
    On était si contents près l'un de l'autre
    Quand on a regardé la planète au trésor

    Si tu savais
    Ô si tu savais
    Je me souviens
    Le jour où toi tu m'as tendu la main


    J'aimerais être à Noël
    Pour revivre ce beau Noël
    Rien qu'à deux
    Nous ne vivrons qu'à deux

    Ö mon amour
    Si tu savais
    Je me souviens
    Quand à deux
    On s'est tenu la main

    Si tu savais
    Il y avait deux ans
    Tu me demandais
    Si je voulais sortir avec toi
    Je n'osais pas dire oui
    Car j'avais peur
    Maintenant je n'ai plus cette frayeur
    Et je te dis oui


    Ô mon amour
    Si tu savais que je t'aime
    Laisse moi
    Compter les mois
    Pour être près de toi

    FAUVETTE . 6 janvier 2005


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique